Microplastiques dans l'eau

Dübendorf, St. Gallen und Thun, 13.05.2019 - Les oiseaux marins meurent d’un ventre plein d'ordures en plastique, des collections de plastique aussi grandes que des îles : De telles images ont été vues par pratiquement tout le monde aujourd'hui. Mais il y a aussi des pièces en plastique difficilement visibles à l'œil nu - les microplastiques. Le danger que représentent ces petites pièces minuscules n'a guère fait l'objet de recherches jusqu'à présent. Les chercheurs de l'Empa ont réalisé la première évaluation des risques des microplastiques dans les lacs et les rivières. L'étude conclut que les organismes aquatiques en Europe ne sont pas (encore) gravement menacés.

continuer

Pesticides : l’Union des paysans se met hors-jeu

Pesticides : l’Union des paysans se met hors-jeu
L’initiative sur l’eau potable n’est pas un « auto-goal », comme l’affirme l’Union suisse des paysans. Bien au contraire : la faîtière des agriculteurs se met « hors-jeu » lorsqu’elle avance la menace d’une interdiction totale des pesticides en omettant délibérément la marge de manœuvre possible lors de la mise en œuvre de l’initiative. La Fédération Suisse de Pêche (FSP) riposte.

continuer

Albert Rösti contre la biodiversité

Albert Rösti contre la biodiversité
Avec une modification de la Loi sur les forces hydrauliques (LFH), Rösti veut saper la protection des eaux en facilitant le renouvellement des concessions des exploitants de l'énergie hydraulique. La proposition a été adoptée à la majorité aujourd’hui par la Commission de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de l’énergie (CREATE) du Conseil national. Le président de l'association suisse pour l'aménagement des eaux (ASAE) promet ainsi aux exploitants des centrales hydroélectriques un "petit sucre" aux dépens de notre biodiversité gravement menacée.

continuer

Trop de produits phytosanitaires dans les petits ruisseaux

Deux études de l'Eawag et du Centre Ecotox montrent de nouveau que les ruisseaux aux bassins versants très agricoles sont fortement pollués par les produits phytosanitaires. Au vu des concen-trations mesurées, les animaux et végétaux aquatiques y sont exposés à un risque d'effets chro-niques pendant des mois et à un risque d'effets aigus pendant certaines périodes. La plupart des échantillons d'eau renfermaient plus d'une trentaine de substances actives différentes. Le danger émanant de ces mélanges de composés a été confirmé par des bioessais et par une étude de la diversité des espèces dans les ruisseaux.

continuer

Le Conseil fédéral adopte un rapport dressant un état des lieux de la pêche

Le 30 janvier 2019, le Conseil fédéral a adopté le rapport « État des lieux de la situation des lacs et cours d’eau de Suisse en matière de pêche », par lequel il répond à un postulat de la Commission de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de l’énergie du Conseil national (CEATE-N). Ce rapport décrit l’état écologique des lacs et des cours d’eau suisses dans lesquels la pêche est pratiquée, présente la situation socio-économique des acteurs de la pêche et formule des mesures ainsi que des recommandations en vue d’une exploitation à long terme des populations de poissons indigènes.

continuer

Poisson de l'année 2019: La perche commune

Poisson de l'année 2019: La perche commune
La perche commune est extrêmement populaire. On trouve ses filets délicats sur d'innombrables cartes de menu à travers tout le pays. Pourtant, un nombre étonnant de personnes n'a aucune idée de l'apparence du poisson dont on tire de si délicieux filets. La perche commune est l'une des espèces les plus pêchées et procure l'inoubliable joie de leur première capture à de nombreuses et nombreux jeunes pêcheuses et pêcheurs. C'est pourquoi la Fédération Suisse de Pêche FSP a placé sur le podium ce poisson et mets si apprécié - en l'élisant poisson de l'année 2019

continuer

Promouvoir la revitalisation et sécuriser les espaces réservés aux eaux

Délimiter les espaces réservés aux eaux d’ici fin 2018 et revitaliser environ 4000 km de cours d’eau d’ici 2090. Grâce aux clarifications effectuées par Ecoplan, les obstacles à la mise en oeuvre sont désormais identifiés, à l’instar des solutions et mesures permettant de les surmonter.

continuer

Une eau potable irréprochable n'est pas une évidence

Dans son message au Parlement, le Conseil fédéral demande de rejeter "l'initiative pour une eau potable" sans contreprojet. Il fonde sa décision en se référant à un programme de mesures concernant la politique agricole 2022. La Fédération pour l'eau potable SSIGE critique cette attitude en considérant qu'elle n'atteint pas ses objectifs. Non seulement on ne sait pas encore si et comment la politique agricole 2022 sera appliquée et de plus, les mesures que cette dernière propose ne sont pas suffisantes pour protéger efficacement notre eau potable.

continuer

LA CONVENTION DE BERNE DEMANDE À L’AGRICULTURE DE CONTRIBUER AU SAUVETAGE DU DOUBS

LA CONVENTION DE BERNE DEMANDE À L’AGRICULTURE DE CONTRIBUER AU SAUVETAGE DU DOUBS
Lors de sa réunion annuelle fin Novembre, le comité permanent de la Convention de Berne a constaté avec inquiétude que l’état de l’Apron – également connu sous le nom de « Roi du Doubs » - ne s’est pas amélioré et que cette espèce emblématique était toujours gravement menacée d’extinction.

continuer

Réussite du séminaire ARGEFA sur "le pour et le contre" à propos de la truite arc-en-ciel

Réussite du séminaire ARGEFA sur
A l'occasion de la récente réunion annuelle de l'ARGEFA à St. Gall, près de 100 personnes se sont questionnées sur le sujet controversé des repeuplements au moyen de truites arc-en-ciel. C'est un thème qui suscite de vives discussions parmi les pêcheurs des pays alpins - mais plus ou moins selon les pays et les régions. Actuellement, le débat est particulièrement d'actualité en Suisse.

continuer



Up